Ma Collection : L'aventure Pescarolo Sport

Publié le par T.Beaufort

 

Ma collection : L’aventure Pescarolo Sport.

 

 

Vue générale sur toutes les voitures engagées par Henri Pescarolo depuis 1999.Au premier plan,la voiture de 2005.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le voici donc cet article, longtemps évoqué dans les projets de sujet à traiter. Le moment est somme toutes idéal, car, ce week-end au Mans, l’écurie Pescarolo sera le seul challenger à pouvoir battre Audi, et son épouvantail à mazout !!

L’histoire d’Henri Pescarolo au Mans est longue, et nous y reviendrons par l’intermédiaire des miniatures de la collection.

En 1998, c’est la dernière participation d’Henri Pescarolo au volant d’une Courage C36 de la Filière Elf. Le pétrolier TOTAL, vient de racheter ELF, et ferme la Filière Elf.

 

 

 

Pour 1999, Henri Pescarolo va engager une voiture sous son nom : le Pescarolo promotion racing team. La voiture est une Courage C51 à moteur Porsche .Son moteur est préparé par un des ses futurs adversaire des années 2000 : Reinhold Joest.

On ne le sait pas encore, mais c’est la dernière participation d’Henri Pescarolo en tant que pilote.

Cette année là, le plateau est royal. Trois Toyota ,2 BMW ,2 Nissan et 2 Courage-Nissan,2 Audi ouvertes et 2 Audi fermées,3 Mercedes, 2 Panoz sont candidates à la victoire. La Courage-Porsche réussira à prendre une belle neuvième place, après une course régulière. Henri Pescarolo clos là le chapitre pilote de sa carrière au Mans,avec un record de participation encore debout de nos jours : 33 départs.

 

La Courage C50 Porsche de 1999.Clin d'oeil à l'époque Matra,un autocollant "Matra télécom" sur l'avant du capot. Et déja le vert "Pescarolo" fait son apparition. Le seul proto à moteur Porsche termine à une belle neuvième place.Le point final d'une magnifique carrière de pilote. Une seconde vie va commencer.

L’an 2000, marque le vrai début de l’écurie Pescarolo . Henri a définitivement raccroché son casque de pilote pour la casquette de team manager de sa nouvelle entreprise : Pescarolo Sport. La Courage est devenue une C52, motorisée par un inédit V6 Peugeot Turbo,dérivé de la 607. Elle est reconnaissable à une superbe livrée orange et argent,mais ou surtout domine la couleur verte bien connue du casque d’Henri Pescarolo. L’objectif annoncé est de rentrer dans le « top 5 »,ce qui n’est pas gagné d’avance,face à 3 Audi R8,2 Panoz,1 BMW,2 Chrysler et 4 Cadillac débutantes. Pour leurs débuts,les Audi R8 vont prendre les trois premières places,et c’est la ….Courage –Peugeot qui réussira à terminer au pied du podium.

Pour une première tentative, c’est un succès et Henri Pescarolo sera malgré tout invité sur le podium et ovationné comme le vainqueur.

La Courage C52 Peugeot de 2000.Le V6 turbo est dérivé de la Peugeot 607. Un petit nouveau vient se faire un nom : Sébastien Bourdais.Le début d'une belle histoire avec l'écurie Pescarolo,et déja une première récompense : Quatrième derrrière les trois Audi R8 d'usine.

Pour 2001, ce n’est pas moins de deux voitures qui sont engagées. La C52 a été remplacé par deux nouvelles C60, toujours motorisées par le V6 Peugeot, préparé chez Sodémo. Cela ne sera pas de trop pour affronter 4 Audi R8,3 Chrysler,2 Cadillac,et 2 Bentley et 2 Panoz.

La tache sera beaucoup plus difficile. Les conditions météo particulièrement difficiles,n’aideront pas les voitures de l’équipe Pescarolo à réussir leur challenge. Une des voitures sera éliminées  suite à l’accident du début de course. L’autre sera trahie par son moteur le dimanche matin. Elle sera néanmoins classée à la treizième place.

2001 marque un premier tournant. Désormais,il y aura deux voitures au départ. La C52 est remplacée par la nouvelle C 60.La chance ne sera pas au rendez-vous,mais la numéro 17 réussira à franchir la ligne d'arrivée. Nouveau succès pour l'Audi R8.

L’année 2002 marque un premier changement important dans la montée en puissance de Pescarolo Sport.,André de Cortanze,ex ingénieur Toyota pour la formule 1 et père de la Toyota GT One et de la Peugeot 905,vient renforcé l’équipe d’Henri Pescarolo. Les deux C60 Peugeot engagées cette année là n’ont plus rien à voir avec l’originale. André de Cortanze a sculpté une nouvelle carrosserie ou l’influence de la Toyota GT One est visible. Malheureusement,faute de temps et de budget,la voiture manque de mise au point.

Face au Audi R8,Cadillac,Bentley,Panoz,Dallara-Oréca,le résultat sera sans appel. Un abandon et une modeste dixième place.

2002. La Courage C60 Peugeot s'est métamorphosée grace à André de Cortanze.Malheureusement,la mise au point n'est pas terminée.Les deux voitures ne seront à aucun momentune menace pour les Audi R8 qui réussiront un nouveau triplé.

2003 est la dernière année avec le V6 Peugeot. Le changement le plus important est sa nouvelle décoration à base de vert et de bleu. Un nouveau et important sponsor fait son apparition : Playstation. Cette année là,Le Mans est promis aux Bentley. Ni les Audi R8 privées,ni l’écurie Pescarolo ne pourront s’opposer à la marche triomphale du constructeur anglais. Les deux voitures termineront,ce qui est déjà une première victoire,mais aux huitième et neuvième places.

 

 

 2003 est la dernière année avec le V6 Peugeot Turbo. Par contre,c'est le début d'un partenariat avec un nouveau sponsor : Playstation. La décoration évolue en conséquence,le vert cède de la place au bleu. Une première victoire,les deux voitures sont à l'arrivée.

 

L’année suivante,les Courage Peugeot laissent place aux….Pescarolo Judd. Depuis 2002,le public les avait déjà rebaptisé ainsi. Le V6 Peugeot turbo a cédé sa place au V10 Judd atmosphérique de 4 litres. Les Pescarolo ont enfin un moteur puissant pour rivaliser avec les invincibles Audi R8.Celles-ci sont quatre, engagées par trois écuries privées. Le match Audi vs Pescarolo est lancé. La voiture de pointe de l’écurie Pescarolo sera contrainte à l’abandon, mais la seconde voiture réussira à prendre une belle quatrième place,au milieu des Audi R8,après avoir longtemps détenue la troisième position. Ultime reconnaissance,la version 2004 de la Pescarolo devient l’une des vedettes du jeu vidéo « Gran Turismo 4 ».

Voilà,c'est fait,les Courage sont devenues des Pescarolo. Le V10 Judd est bien plus puissant que le V6 Peugeot.La décoration évolue,le vert reste néanmoins le trait d'union de toutes les Pescarolo.Sébastien Bourdais est de retour,mais c'est la voiture soeur qui restera constamment une menace pour les Audi R8. La numéro 18 réussira à s'intercaler à la quatrième place,comme en 2000.

L’année dernière,Les Pescarolo,toujours équipées du V10 Judd,mais en version 5 litres,sont les grandes favorites face aux Audi R8,pénalisées parle nouveau règlement. De plus,la venue de Sébastien Loeb,champion du monde des rallyes en titre,sur l’une des deux voitures,crée l’événement et un immense engouement populaire.2005 ne sera finalement pas l’année de la victoire pour Henri Pescarolo. Malgré un excellent début de course,les deux voitures seront retardées. Celles de Sébastien Loeb sera contrainte à l’abandon le dimanche matin. L’autre, après une éblouissante remontée, terminera sur les talons de l’invincible Tom Kristensen et son …Audi R8.

 

 

Pour 2005,la voiture profite de la  nouvelle réglementation régissant les prototypes LMP1.Si Sébastien Bourdais est absent pour cause de championnat Champcar,un autre Sébastien le remplace. Sébastien Loeb,champion du monde des rallyes en titre,vient se frotter à l'endurance.L'accueil du public est fabuleux,et Sébastien est LA vedettte de ces 24 Heures 2005. La numéro 17 abandonnera le dimanche.Pour Sébastien Loeb,ce n'est que partie remise.Il reviendra l'année suivante.La numéro 16 sauvera l'honneur avec une superbe seconde place,meilleur résultat d'une voiture engagée par Pescarolo Sport.

Pour 2006, les Pescarolo C60 H ont été peaufinées. Face à elles, la nouvelle Audi R10, avec son inédit V12 diesel turbo. David réussira t’il à battre Goliath ?

Rendez vous au Mans ce week-end pour avoir la réponse.

Pour terminer,voici un tableau récapitulatif des voitures engagées au Mans par Henri Pescarolo depuis 1999.

L'écurie Pescarolo au Mans

 

 

Pescarolo promotion racing team
Année Voiture Pilotes N° Chassis Résutat
1999 14 Courage C51-Porsche Pescarolo/Ferté/Gay C51/4 9
Pescarolo Sport  
Année Voiture Pilotes N° Chassis Résultat
2000 16 Courage C52-Peugeot Bourdais/Clerico/Grouillard C52/3 4
           
2001 17 Courage C60-Peugeot Bouillon/Bourdais/Redon 03 13
  18 Courage C60-Peugeot Clerico/Cottaz/Derichebourg 04 Abandon
           
2002 17 Courage C60-Peugeot Bouillon/Lagorce/Bourdais 04 10
  18 Courage C60-Peugeot Ortelli/Hélary/Katayama 03 Abandon
           
2003 17 Courage C60-Peugeot Bouillon/Lagorce/Sarrazin 03 8
  18 Courage C60-Peugeot Ayari/Hélary/Minassian 04 9
           
2004 17 Pescarolo C60-Judd Bourdais/Minassian/Collard 03 Abandon
  18 Pescarolo C60-Judd Ayari/Comas/Treluyer 04 4
           
2005 16 Pescarolo C60H-Judd Collard/Boullion/Comas 04 2
  17 Pescarolo C60H-Judd Loeb/Ayari/Hélary 03 Abandon
           

 

 

 

 

Toutes les voitures,réunies pour une photo de famille. De gauche à droite,de 1999 à 2005.Ce sont toutes des miniatures Spark. En un coup d'oeil,toutes les décorations.

 

D'autres photographies  sont disponibles dans l'album photo. Désolé pour le tableau,la mise en ligne de l'article en coupe un morceau !

L'article sur la Ferrari 166 MM sera en retard. Faute de miniature pour la comparer (A 100 euros pièce,celle que j'ai trouvé au Mans est restée dans sa vitrine) et faute de candidat pour écrire l'article à ma place . Bonne lecture.Laissez des commentaires.

Publié dans lemanscollection

Commenter cet article

Novael 22/04/2009 21:44

Oh :( Il manque la suite ! Tres bon Début, merci à toi !

sebastien brochard 15/07/2006 17:42

j'ai quelque photos de mes modification si cela vous interesse cordialement