Monstres sacrés n°2 : La Matra 670 B

Publié le par T.Beaufort

Monstres sacrés  : N°2, La Matra Simca MS 670 B.

La Matra 670 B de Pescarolo/Larousse passe la célèbre passerelle Dunlop.

Voici une miniature pour laquelle j’ai une tendresse particulière .Inconditionnelle de la marque, je ne suis jamais remis du retrait de celle ci à l’issue d’une triomphale saison 1974,ou elle remporta toutes les courses, excepté les 1000 kilomètres de Monza, laissé à Alfa Roméo. En 1974, c’était le début de mon pèlerinage annuel au Mans. A cette époque, je n’y allais que le dimanche matin, mais la magie des 24 Heures opéra tout de suite. De plus, le son de la Matra 670, que dis je, la mélodie du V12 Matra est resté gravée dans ma mémoire .Et depuis, aucun moteur ne l’a égalé, Seul le quadri rotor de la Mazda de 1991, et le V10 Toyota des TS10 de 1993, complète mon podium acoustique !! Bref, vous l’aurez compris, pour moi, cette  Matra 670 est incontournable à plus d’un titre.

Vue de dessus de la version Altaya.La décoration est plus finement réalisée,et on à meme droit à un extincteur en plus !

La meme version Ixo.Comparez la typographie du"Shell" de l'aileron arrière.Heureusement,la gitane est là !

 

Dans le rétro :

En 1974, Matra est à l’apogée de sa carrière en sport automobile. Double vainqueur des 24 Heures du Mans en 1972 et 1973, championne du monde des marques en titre, face à Ferrari, Matra remet son titre en jeu. Ferrari, décide de concentrer ses efforts sur la formule 1.C’est Alfa Roméo, avec sa 33TT12,Gulf ( précédemment  Mirage) avec sa GR7,et Porsche avec sa 911 Turbo qui vont donner la réplique.

Au Mans, après les essais d’avril prometteurs, Alfa Roméo déclare forfait, laissant Matra seul

Pour défendre son titre. Les challengers sont les  deux Gulf  de Johnn Wyer et les deux Porsche Turbo du Martini Racing , mais aussi les deux Ligier Maserati de Guy Ligier.

Matra est venu en force avec trois 670B et la nouvelle 680B qui fait ses débuts.

Matra est archi favori, et a finalement beaucoup à perdre à se battre contre lui même. Et c’est ce qui va arriver. En début de soirée, la Matra 680B  de Jarier est accidentée. Dans la nuit, une première Matra (la n°9 de Jabouille/Migault) est retardée par une fuite d’eau entraînant une surchauffe moteur .Puis la 670B n°8 de Jaussaud /Wollek /Dolhem et la 680B n°6 de Beltoise /Jarier abandonnent coup sur coup, moteur cassé. Seule la voiture de Pescarolo /Larousse tourne normalement .Elle mène la course, poursuivi par la Porche Turbo de Muller/Van Lennep .

Coup de théâtre le dimanche matin. « On me signale que la voiture de tête est arrêté dans les Hunaudières ».La voix du speaker (à l’époque, Jean Charles Laurens), vient de résonner comme un coup de tonnerre. Après plusieurs minutes, Henri Pescarolo a réussi à passer un rapport de boite et à rentrer au ralenti. Tandis que l’on s’active sur la boite Porsche, dont il faut changer la pignonnerie, Henri Pescarolo reste au volant. La….Porsche Turbo continue a tourner inlassablement, et  à refaire son retard. Il manquera un tour, à la Porsche Martini pour passer en tête, quand la Matra reprend la piste après quarante cinq minutes d’arrêt. Pescarolo et Larrousse réussiront à recréer un écart de six tours, bien aidé par la Porsche Turbo, qui connaît à son tour des problèmes de boite !

Finalement, Matra triomphe une troisième fois, le podium étant complété par la Matra de Jabouille/Migault qui a réussi à remonter et à détrôner la Gulf pour le gain de la troisième place.

Avec un rayon de soleil,elle est vraiment très belle cette Matra.Il ne lui ne manque que....le bruit du V12.Ici,la version Ixo.

L’avis du collectionneur :

Avec la sortie de cette Matra 670, Ixo comble un vide de plus de trente ans, cette voiture n’ayant été reproduite précédemment qu’en kit résine. Néanmoins, cette version n’est pas inédite, puisqu’elle est déjà sortie en boutique spécialisée, et avec la décoration complète !!

L’absence de sponsor tabac surprend au premier abord .En effet, en 1974, « Gitanes » faisait son apparition sur la carrosserie bleue de France des Matra. En raison de la loi Evin, aucune trace du sponsor de la Seita,  ce qui, au passage, nous permet d’imaginer l’allure de la 670 de 1974, dans une décoration plus typiquement Matra.

Mais l’espace reste libre pour ceux qui veulent retrouver la vérité historique de cette Matra.

Sinon, la ligne de cette Matra est bien rendue, même si on regrettera le traitement simplifié de l’ensemble moteur boite de vitesse. Un bon point tout de même pour le châssis aviation dans sa couleur si particulière.

 

Ce qui change par rapport à la version boutique :

Hormis l’absence de la Seita dans la décoration de cette miniature, le reste est en progrès par rapport à la version boutique.

La typographie des logos « Good Year » sur les ailes arrières, ou du »Shell » sur l’aileron est plus fine. Bravo ! A noter aussi, l’apparition du marquage des pneus.

Autre bonne surprise, la présence de l’extincteur, absent sur la version boutique !

Le seul petit bémol est le remplacement de la lampe d’éclairage du numéro du capot arrière par une décalcomanie….Sinon, les deux miniatures sont identiques, et donc, l’ajout des décalcomanies manquantes vous permettra d’avoir une voiture plus fidèle que celle sortie précédemment dans le commerce !

Sur cette photo,on voit bien le marquage des pneus,absent sur la version boutique.

Dernière minute :

 En refaisant les photos qui illustrent cet articles, je me suis aperçu que les persiennes du capot avant de cette Matra étaient plus réussies que la version boutique, car soulignées par une décalcomanie noire. Incroyable ! Il ne lui manque que la décoration tabac pour être plus belle que la version du commerce.

Sur cette vue,on voit bien l'extincteur,et l'ombrage des persiennes du capot avant.

 

Fiche technique :

 

Voiture Matra 670B
Ecurie Matra Simca Gitanes
Equipage Pescarolo/Larrousse
Catégorie Groupe 5
Classement général Vainqueur
Classement catégorie Premier

 

Miniature Ixo premium
Nouveauté presse oui
Sortie dans la gamme Ixo oui
Inédite dans ma collection non

 

 

Conclusion :

Encore une miniature très réussie qui fait de l’ombre aux versions boutiques….A consommer sans modération.

A noter, un article paru dans le dernier (l’ultime ?) numéro de la revue « Le Mans Racing », sur une 670 B vue entre autres au « Mans Classic ».Une idée de décoration originale pour ceux qui ont achetés plusieurs miniatures, et qui n’arrivent plus à les revendre sur un célèbre site d’enchère en ligne….

Enfin, un appel du pied à Monsieur Solido. Quand est ce que vous nous ferez une Matra 670 au 1/18 ?

Et à Monsieur Ixo. Pourquoi ne pas faire aussi les versions « 1000 kilomètres » ?

La 670 B d'Henri Pescarolo en route vers la victoire.Mon premier souvenir du Mans,avec le bruit du V12, inoubliable...

Sur cette photo,on voit bien la prise d'air moteur décalée vers la tete du pilote.C'était une des nouveautés de cette version 1974 de la 670.

Prochainement, dans les projets en cours, un article sur la TWR-Joest Porsche de 1996, ainsi que le retour de la rubrique « Hors sujet ».Alors….A suivre.

 

Publié dans lemanscollection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian 20/06/2008 21:56

La 670 de 1973 (victoire au Mans ) vient de sortir chez "Spark" !
Je l'ai achetée la semaine dernière aux 24 heures du Mans (75 Euros et de bonne qualité)
Devrait être commercialisée rapidement...

muira 19/02/2008 20:34

tros fort ton blog !

achel 01/04/2007 20:24

Heureux de voir que le blog est de nouveau en activité. Une longue période de sommeil, ça fait du bien pour se ressourcer. D'autant que les sujets sont nombreux, vu qu'Altaya est au numéro 16 !
Bravo pour vos articles, j'aime beaucoup flaner sur votre blog.
A bientôt