N°20,la Saleen de 2002

Publié le par T.Beaufort

 

Edito :

Comme promis,voici l'article sur la Saleen de l'édition 2002. Pour la suite,je ne suis pas en mesure de faire des promesses (les nouveautés du mois ....d'aout,sans commentaires !!!). Néanmoins,j'espère continuer à vous faire partager ma passion des miniatures et des 24 Heures.J'attends toujours vos propositions pour parler des "Monstres sacrés de l'endurance".

Ces deux Saleen ont participé à l'édition 2002 des 24 Heures du Mans.Ni l'une ,ni l'autre n'ont joué un role  pour la victoire en catégorie GTS. La 66 était engagée par le Konrad Motorsport,la 68 elle,était engagée par Ray Mallock Limited.

La Saleen S7R, un drôle de Mustang :

Au milieu des marques célèbres (Porsche, Ferrari, Aston Martin…) qui peuplent la catégorie GT, il existe un tout petit constructeur américain, qui rêve de remporter cette catégorie aux 24 Heures. Après une première apparition,sans grand succès avec des Ford Mustang dans les années 90,Steeve Saleen est revenu défier Chrysler et Chevrolet en 2001 avec une nouvelle voiture de sa conception : la Saleen S7R. Construite sur un châssis tubulaire, avec un moteur V8 d’origine Ford en position centrale profondément revu par ses soins, la Saleen S7R ressemble beaucoup à la Mc Laren F1 GTR de 1997 (rappelez vous,la version longue queue).

La Saleen du Konrad Motorsport était décorée de son habituelle livrée bleue et blanche.La meme que les Porsche 911 GT2,vue dans les années 90. Sur cette photo,on voit bien que l'habitacle est...tout noir.

Après avoir débuté dans la série ALMS aux Etats-Unis, la Saleen fait sa première apparition aux 24 Heures en 2001, ou trois voitures sont engagées. Une directement par l’usine, une seconde par Franz Konrad, préparateur allemand, et la troisième par Ray Mallock, co-responsable de la conception de la ….Saleen, avec Steeve Saleen. La voiture démontre un potentiel intéressant, mais une seule voiture termine, assez loin au classement.

Retour en 2002, mais sans le soutient de Steeve Saleen. Faute d’une production suffisante, les versions 2002 sont pénalisées en poids et sur le diamètre des brides  d’admissions. La Saleen paye là le fait d’être produite par un artisan. Deux voitures sont engagées par le Konrad Motorsport, et une troisième par….Ray Mallock. Pénalisées en performance, les Saleen ne pourront arbitrer le match Corvette/Ferrari de cette année là. (Voir les épisodes précédents…)

Et la situation ne s’améliore pas en 2003 ou aucune des voitures engagées ne sera classée.

Les soucis d’homologations étant pour partis responsable de ce résultat, mais surtout, la S7R n’est pas assez fiable.

La carrière de la Saleen semble terminée,au Mans tout du moins,car elle continue à sévir en championnat FIA-GT,ou elle remporte plusieurs succès face aux Chrysler Viper,Ferrari 550 Maranello,et même la Maserati MC12, et cela encore en 2006.

Bilan, aucune Saleen au Mans en 2004 et 2005.Et pourtant, cette voiture s’apprête à commencer une seconde carrière. En  2006, une voiture est de retour, mais le grand retour est pour 2007, puisque l’écurie Oréca (souvenez vous, les Viper !) est maintenant le représentant officiel de Saleen. Oréca met au point la Saleen en championnat Fia-GT, et espère bien battre les Corvette et les Aston Martin dans la Sarthe en juin 2007. Voilà qui promet encore une formidable bataille en GT1.

 

La Saleen de Ray Mallock. Depuis,cette écurie à triomphé à deux reprises en catégorie LMP2 avec une Lola. C'était en 2005 et 2006.Sur cette photo,on distingue l'intérieur peint de l'habitacle,contrairement à la version presse.

 

Les 7 erreurs de la Saleen S7R :

Pour ce comparatif, je possédais une Saleen de 2001, mais, spécialement pour vous, j’ai complété mon plateau 2002 avec la Saleen de Ray Mallock. La version d’Altaya est la voiture du Konrad Motorsport qui termina 26 ème lors de cette même édition.

 Pour la petite histoire, deux Saleen étaient engagées par Franz Konrad. Si la décoration des deux voitures étaient identiques, pour le reste, tout était différent. Pneus (Pirelli et Dunlop), jantes, et carrosseries (avec et sans prises d’air).

 

 

Le profil de la version Altaya.Les jantes sont différentes de l'autre Saleen de la meme écurie.Les prises d'air ne sont pas peintes.

 

 

Rien à redire,la version boutique est parfaite en tout point.Les rétroviseurs sont plaçés différemment de la version du Konrad Motorsport.La prise d'air derrière la roue avant est ouverte,alors qu'elle est fermée sur la version presse.

 

Pour ce qui est des lignes de cette Saleen, rien à dire. Ixo nous propose une superbe miniature ou l’on retrouve bien l’allure de la S7R.

Comme pour toutes miniatures presse de cette génération, on retrouve les économies de pièces habituelles. Exit les crochets de remorquage avant et arrière, et les échappements au dessus du diffuseur. Même chose pour les disques de freins, mais les jantes BBS de cette Saleen masque ce défaut.

Le radiateur à l’avant est noir, il faudra le repeindre en alu, tout comme l’intérieur du cockpit et l’arceau de sécurité (celui-ci est bien visible sous la custode).Les courageux pourront rajouter les rivets qui entourent celle-ci., les attaches capots, eux aussi en alu. Enfin une touche de noir sur les prises d’air latérales, la prise d’air du toit,  le support d’aileron, et le tour est joué ! La décoration est complète, ce qui est un bon point .Au final, un peu de travail de peinture, sans difficulté particulière, pour ceux qui désirent améliorer cette Saleen S7R.

 

 

Vue du dessus.On voit bien l'arceau peint sur la version boutique,ainsi que les ouies de refroidissement devant l'aileron.

Note : La Saleen S7R :

 

Vue arrière,la aussi,tout est dans le détail.A vos pinceaux !

Intérêt : 6/10, cette Saleen viendra compléter votre plateau de GT moderne.

Forme : 10/10, Forme très  bien rendues.

Décoration : 10/10,  La décoration est complète.

Finition : 7/10, correct pour une série presse, la miniature est facile à améliorer.

Note finale : 8/10. Pas la plus glorieuse, pas indispensable, mais une représentante du choix de la catégorie GT.

 

 

 

Après des débuts encourageants en 2001,les résultats de 2002 et 2003 n'encourageront pas les possésseurs de Saleen à poursuivre l'aventure.Mais...

 

....l'histoire pourrait bien recommencer sérieusement en 2007,quand Oréca (les Chrysler Viper) engagera directement les Saleen face aux Corvette et Aston Martin.La perspective d'un match à trois ! Que le meilleur gagne.

C’est déjà fini. En espérant avoir le temps de continuer l’aventure…

 

 

Publié dans lemanscollection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article