Ma Collection : Mes Corvette du Mans( épisode 1).

Publié le par T.Beaufort

Ma Collection : Mes Corvette du Mans. (1 ère partie)

 

Pour compléter l’article sur la Corvette C5R de 2002,je vous propose de voir et revoir pour certaines,des Chevrolet Corvette vue au Mans.

 

Première partie : 1972 et 1976.

 

Première époque pour moi,avec trois Corvette de la troisième génération vue au 24 Heures du Mans 1972. Cette année là,la catégorie « GT » présente un plateau royal. Porsche avec sa 911 S, Ferrari avec la Daytona,de Tomaso,avec la Pantera et Chevrolet avec cinq Corvette. Voici ma sélection personnelle. Déclinées en trois couleurs : Bleu,Blanc,Rouge.

 

 

 

Commençons par la bleue. Honneur au dame, avec cette célèbre Corvette de Marie Claude Beaumont et Henri Greder. Partie prudemment,cette Corvette ne sera pas récompensée. C’est avec cette voiture que la Matra 670 de Cevert/Ganley s’accrocha le dimanche matin. Une crevaison et un capot arrière endommagé et la victoire change de campUne creUuuuuu permettant à la voiture sœur de Pescarolo/Hill de l’emporter.

Pour Marie Claude Beaumont, hélas,la sanction fut plus grave car pour la Corvette ,ce sera l’ abandon, suite à cet accrochage.

 

 

La bleue,c'est elle. La décoration est très sobre,avec un seul sponsor,le magazine "femmes d'aujourd'hui".

La miniature est une "Vitesse" en édition limitée,et inrouvable aujourd'hui.Rien ne manque,feux arrières,échappements,jantes batons.

Passons à la blanche. Cette numéro 72,était engagée par John Greenwood,célèbre préparateur américain. Sur un fond blanc,sa décoration reprenait le célèbre « Stars and Stripes » du drapeau nordiste. Elle était équipée de pneus BF Goodrich. Meilleur temps aux essais en catégorie GT, partie sur un rythme élevé en début de course, cette Corvette abandonnera rapidement, moteur out.

Equipage Cudini/Darniche/Greenwood.

La blanche,c'est elle. Sa  décoration très spectaculaire justifie à elle seule sa présence.Modèle "Vitesse" aussi.

Quelque soit l'angle de vue,les Corvette de cette génération étaient photogéniques.les pneus sont identifiés BF Goodrich.

Une dernière photo,avec ces blocs optiques typiques des Corvette de cette génération.Regardez la largeur des élargisseurs d'ailes.Le pire est à venir !

La rouge termine ma sélection 1972.En début de saison,la Corvette rouge de Heinz a battue les Corvette Greenwood,à Daytona et à Sebring. Le Mans est donc un passage obligatoire pour cette écurie. N’ayant pas sollicité d’engagement dans les temps avec l’ACO,Heinz trouve un arrangement avec…Luigi Chinetti. D’ou une Corvette, engagée officiellement par le N.A.R.T., qui lui-même, engage des Ferrari Daytona lors de cette édition !

La rivalité entre Heinz et Greenwood est telle,que si les Corvette Greenwood sont aux couleurs nordiste,la Corvette du N.A.R.T est aux couleurs sudiste. Elle est équipée de pneus Goodyear. Elle sera la seule Corvette à terminer à une modeste quinzième place et septième en GT derrière cinq Ferrari et une Porsche.

Equipage Heinz/Johnson.

La rouge,c'est elle.Admirez l'imposant "chasse neige" à l'avant.Les pneus sont identifiés Good Year.

La Corvette sudiste,c'est elle.Luigi Chinetti avait tout de meme imposé la présence d'autocollants du N.A.R.T.

 

 

Une dernière vue de cette Corvette.Le spoiler est vraiment impréssionnant.Par rapport à Sebring,les étoiles du drapeau sudiste ont disparues.

Voila pour l’édition 1972.

En1976,John Greenwood fait son retour au Mans,avec une célèbre voiture,la « Spirit of Le Mans ».Il célèbre à sa manière le bi-centenaire de l’indépendance américaine. L’engin n’a plus grand-chose à voir avec la Corvette GT de 1972.Le V8 7 litres fait plus de 600 chevaux,et la voiture est « radarisée » à 348 km/h dans les Hunaudières. Résultat,le neuvième temps des essais. Le début de course sera spectaculaire pendant deux heures,après quoi,une foule de soucis retarderont cette « Spirit of Le Mans ».Crevaisons et finalement fuite du réservoir enverront la Corvette rejoindre la liste des abandons. John Greenwood avait promis une revanche,que l’on ne vis jamais. Dommage,car cette Corvette était certainement l’une des voitures les plus spectaculaires engagée aux 24 Heures du Mans.

Vue arrière de la "Spirit of Le Mans". Les ailes sont pour le moins"gonflées"...

Le numéro de course n'avait pas été choisi au hasard.On commémorait le bi-centenaire de la naissance des U.S.A. Sur le capot moteur flotte le drapeau américain et celui de Lafayette.

Pour etre engagée en catégorie "IMSA",le filet de protection coté conducteur était obligatoire.

La décoration s'inspire directement de celle vue en...1972.

C'est sous cet angle,que la "Spirit of Le Mans" est la plus...monstrueuse.

Dans la seconde partie de ce spécial Corvette, nous reviendrons sur les Corvette « jaunes »,c'est-à-dire la période 2000-2005. A suivre donc…

Cote à cote les versions 1972 et 1976 des Corvette Greenwood.Comparez la taille des ailes,tant à l'avant qu"à l'arrière.Sans commentaires (A vous d'en laisser....)

En attendant,je vous conseille d’aller visiter le blog d’un jeune passionné. Il débute, mais au vu du sujet,cela promet de belles choses. On attend la suite des photos  avec impatience.

Visible à l’adresse suivante : http://maxlemans.skyblog.com/

Bonne visite.

Publié dans lemanscollection

Commenter cet article

olivier vernez 03/03/2010 22:11


bonsoir
je viens de decouvrir votre site ah ces corvettes qui nous ont fait rever je vous unvite a decouvir mon blog et mes modeles reduits
amicalMans un autre passionné