N°17,La Chevrolet Corvette de 2002

Publié le par T.Beaufort

Depuis leurs débuts en 2000,les Corvette arborent une livrée jaune.Seule exception en 2003,pour le cinquantenaire,ou le bleu remplaçait le jaune. Ici,les deux voitures engagées en 2002.La n°63 pour Fellows/O'Connell/Gavin et la n°64 pour Fréon/Pilgrim/Collins.

La Chevrolet Corvette C5R, retour gagnant :

 

La Chevrolet Corvette est le pendant américain d’une autre voiture sportive : la Porsche 911. L’une comme l’autre se perpétuent depuis des décennies, avec toujours le même succès après du public.

La Chevrolet Corvette  a affronté les 24 Heures du Mans dès les années 60.Sous le coup d’initiatives privées, la Corvette n’a pas obtenue de résultat probant .Parmi toutes les tentatives,la plus spectaculaire reste celle de John Greenwood en 1976 avec sa « Spirit of Le Mans ». Une monstrueuse Corvette bodybuildée,qui a laissé un souvenir impérissable au public qui a eu le temps de la voir en piste.

 

 

Dans les années 70,les Corvette n'obtinrent pas de résultats probants en GT,face aux Porsche 911 S,ou aux Ferrari Daytona.Ici,un modèle de l'édition 1972.

La monstrueuse Corvette Greenwood "Spirit of Le Mans".A cette époque ,je n'allais au Mans que le dimanche matin.Je n'ai pas eu la chance de la voir,car elle avait abandonné depuis longtemps le samedi soir.(miniature Bizarre).

 

La quatrième génération de Corvette a peu à peu délaissé son image sportive,et laissée à une petite nouvelle le soin de reprendre le flambeau : La Dodge Viper,ou Chrysler Viper pour nous européen.(voir article n° 8).

Devant le succès de cette dernière,Général Motors se doit de réagir,et avec le lancement d’une nouvelle génération (C5),un programme sportif est décidé pour contrer les succès de la Dodge Viper GTS-R.

La C5-R (R pour Racing) débute sa carrière à Daytona en 1999.Elle vient  au Mans en 2000,défiée la Chrysler Viper,tenante du titre et référence de la catégorie depuis 1998.La préparation des Corvette est confié à la société Pratt et Miller. Pour une première tentative,c’est un succès avec un podium derrière deux Viper Oréca.

En 2001,Chrysler n’est plus représentée que par des écuries privée,et les Corvette remportent leurs premier succès.

Pour 2002,les Corvette reviennent affronter les Chrysler Viper privées,les Saleen et une Ferrari 550 Maranello ,préparée par Prodrive. Celle-ci dominera la catégorie jusqu'à la mi course,après quoi,les Corvette remporteront un nouveau doublé.

La décoration de la n°64 rendait hommage aux pompiers de New-York (FDNY) et à la Navy, suite aux événements de 2001.

La n° 63 rendait hommage aux policiers de New-York (PDNY) et à la Navy.Au passage,comparez les faces avants des deux miniatures.En haut,Ixo,en bas ,Minichamps.

La revanche aura lieu l’année suivante,en 2003 ,pour les 50 ans de la Corvette. La Ferrari Maranello Prodrive remporte la catégorie,devant les deux Corvette Pratt et Miller.

L’affront sera lavé en 2004, par un nouveau succès de la C5-R,face à la Ferrari Maranello. Le duel sera superbe ,avec cinq voitures roues dans roues dans les premières heures. Les Corvette et les 550 Maranello s’échangeront la première place jusqu’au moment ou la Ferrari de tête sera retardée,laissant la victoire finale à la Corvette.

 

Pour 2005,la C5-R laisse la place à la nouvelle génération de Corvette,la….C6-R. Les Ferrari 550 Maranello sont maintenant au mains d’écuries privées,et le préparateur Prodrive engage maintenant des….Aston Martin DBR9.

La Corvette C6R de 2005.L'histoire n'est pas encore finie....

Le duel entre les deux marques sera superbe. Les Aston Martin sont plus rapides,mais la légendaire fiabilité de la Corvette fera le reste. Victoire finale de la nouvelle C6-R.

En 2006,les Corvette sont de retour. Les Aston martin aussi. Les deux marques s’échangeront la place de leader toutes la course. L’écart ne dépassera jamais un tour. Et là encore,quand la victoire semblait promise aux Aston Martin,des soucis mécaniques retarderont celles-ci ,laissant la Corvette s’imposée une cinquième fois en sept participations. La Corvette est devenue une GT mythique des 24 heures.

Dernière caractéristique particulière de cette Corvette,un bruit assourdissant,reconnaissable de très loin.. Le V8 de 7 litres donne l’impression de marteler la piste. Un son très spectaculaire,tout en force et en puissance. Seul le V8 des Panoz est comparable.(On en reparlera bientôt).

Les 7 erreurs de la Corvette C5-R :

 

Le choix d’Altaya est un peu particulier,car si c’est bien une Corvette C5-R qui a remporté la catégorie GT1 en 2002.C’était la voiture sœur, la n°63 de Fellows/O’Connell/Gavin,et non pas cette n°64,qui pris tout de même la seconde place de la catégorie. Pour moi,ce choix reste excellent car je possédais la numéro 63 produite par Minichamps. Ce qui me permet d’augmenter mon plateau du Mans 2002.

Donc, aujourd’hui, match Ixo/Minichamps.

La Corvette Minichamps.Elle reste la référence malgré son aileron arrière faux( C'est l'aileron du modèle de l'an 2000 !!).

Si vous avez raté la version Minichamps ou la version Ixo boutique de cette Corvette,c'est le moment ou jamais de foncer chez votre marchand de journaux.

Commençons par la référence de la catégorie,la Corvette Minichamps. Voici une miniature parfaite,bien dans les standards du fabricants allemand. Les lignes sont très fidèles,avec une grande finesse des détails (voir les persiennes du capot avant).L’intérieur est bien aménagé,le harnais de sécurité est bien là( Le harnais est rouge sur la n°63,et bleu sur la n°64).

La décoration est complète. Seul petit souci,Minichamps a fait quelques erreurs. La plus visible est l’aileron qui correspond toujours au modèle de l’an 2000. Ce n’était pas le plus difficile à modifier. Autre erreur,le diffuseur arrière est inexacte. Dernier détail,les vitres étaient ouvertes pour permettre de ventilé (un peu) les pilotes.

Détail de l'aileron (faux !) de la Minichamps.Par contre,l'intérieur est complet,les renforts de custode aussi.Si votre anglais vous semble lointain,la traduction du texte de l'aileron arrière est sur l'autre Corvette.

En français dans le texte ! L'intérieur de la version Ixo bien que tout noir,est aménagé,mais il manque la partie arrière de l'arceau de sécurité.

Et le modèle Ixo ? Au premier abord,cette Corvette ressemble beaucoup à sa consoeur allemande,mais de plus près,elle ne peut cachée qu’elle est issue d’une série presse.

Première différence, cette Corvette est plus haute que sa voiture sœur. L’intérieur est entièrement noir,et il manque la partie arrière de l’arceau de sécurité sous la vitre de custode.

Autre économie classique,les disques de freins sont absents. A l’avant,il manque le grillage de protection de l’entrée d’air centrale. La décoration est incomplète. Outre les petites flèches des attaches capot,c’est surtout l’absence de l’inscription « GMAC » au dessus des roues arrières qui est le plus visible. Il manque aussi les renforts noirs sur la custode. Au niveau finition,le support de l’aileron doit être noir. Voila pour les points négatifs.

Mais cette Corvette est plus exacte que sa rivale sur les points suivants : L’aileron arrière est juste. Même chose pour les dérives du diffuseur arrière. Enfin, les vitres sont bien ouvertes, et une antenne est bien là,sur le toit.

La décoration est complète sur le modèle Minichamps.Les attaches capots sont visibles (les flèches rouge aussi).La sortie d'air derrière la roue avant est visible.

Sur la version Ixo,il manque surtout l'inscription "GMAC" sur les ailes arrières.On voit aussi que le support d'aileron est resté jaune.Pas de sortie d'air derrière les roues avants,et pas de clignotants.

Comment l’améliorer ? En prenant son pinceau. Pour cela,après avoir complété la partie arrière de l’arceau de sécurité,peindre celui-ci en gris métal. A l’intérieur,le boa de refroidissement est à peindre en orange mat. Rajouter le harnais de sécurité en bleu. Peindre en alu les attaches capots,et ajouter un trait rouge devant pour figurer les flèches rouges. Peindre le support d’aileron en noir. Ajouter un touche d’orange dans la partie inférieur des feux rouges de chaque coté.A l'avant,les clignotants recevront une touche de blanc sur la moitié de leurs longueurs. Enfin, peindre en noir les sorties d’air latérales,et si possible,ombrez les persiennes du capot avant.

Pour plus de précision,je vous conseille de relire le numéro  hors série d’Automodélisme des 24 Heures du Mans 2002.

La vue de dessus permet de voir les différences sur l'aileron arrière (un bon point pour la version Ixo),mais aussi le traitement des persiennes du capot avant (et là,avantage Minichamps).

Détail de l'amènagement arrière de la custode de la Minichamps.C'est parfait.

Ou est donc passé l'arceau de sécurité de la version Ixo ?

Note : La Chevrolet Corvette C5-R:

Intérêt : 6/10, Certes ce n’est pas la gagnante de la catégorie,mais comme j’avais la numéro 63,cela évite un doublon .Et puis la Corvette est un mythe américain,et maintenant au Mans.

Forme : 7/10, Forme bien rendues, même si elle me semble un peu trop ronde et haute.

Décoration : 6/10,  La décoration est incomplète.

Finition : 5/10, intérieur du cockpit noir. Absence d’une partie de l’arceau.

Note finale : 6/10.Du bon et du moins bon. Mais avec un peu de travail,cela reste une bonne affaire,comparé au prix d’une miniature Minichamps.

Le diffuseur de la version Ixo est exacte.Les clignotants sont visibles sur la Minichamps(a gauche).

N’hésitez pas à laisser des commentaires. A bientôt j’espère…

Dernière minute :

 

Pour les comparez une ultime fois,rendez vous sur forum-auto à la page :

 http://www.forum-auto.com/sqlforum/modelisme-modeles-reduits/sujet30-39340.htm

Deux photos sous le meme angle de la numéro 63,version presse et boutique.Avantage à la version boutique,bien sur.Photos en bas de page.

 

 

Publié dans lemanscollection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article