N°13,MG-Lola EX 257 de 2002.

Publié le par T.Beaufort

Aux 24 Heures du Mans 2002,MG engageait 2 prototypes EX 257 en catégorie LMP2.Ils portaient les numéros 26 et 27 et faisaient figures de favoris dans leurs catégorie.

 

N°13,MG-Lola EX 257, la brigade légère :

 2001 marque le retour d’une grande marque britannique en endurance : Bentley. (Voir article N°4) Mais une autre marque anglaise fait aussi son retour cette année là, Il s’agit de MG.

 

 

 

Si Bentley engage ses voitures dans la catégorie reine, les LMP1 (Le Mans prototypes), MG fait un retour plus discret via la catégorie LMP2.

Quelles sont les différences entre ces deux catégories ? Les LMP1 sont, initialement réservés aux constructeurs désireux de remporter l’épreuve,alors que les LMP2 sont plutôt réservés aux artisans aux moyens plus modestes,visant une victoire de catégorie.

LMP1 : Voiture de 900 Kilos minimum.

Moteur de 6000 cm3 atmosphérique ou 4000 cm3 avec turbo.

LMP2 : Voiture de 675 Kilos minimum. 

 Moteur  de 3400 cm3 atmosphérique ou 2000 cm3 avec turbo.

Rover Group ne dispose pas de service compétition .Il va faire alors appelle à des sous traitants . C’est Lola qui fournira le châssis. Le moteur, dérivé d’un 4 cylindre Rover est un deux litres turbocompressé préparé chez AER. La partie technique et logistique est confiée au Chamberlain Motorsport. Les voitures sont confiées à des équipages 100% britanniques. La MG-Lola EX 257,est engagée au 24 Heures 2001.Après avoir montrées  leurs vélocité,les deux voitures abandonnent.

 

La MG-Lola (version Altaya) de Blundell / Bailey / Mc Garrity.Seul différence par rapport à sa voiture soeur,la couleur du rétroviseur.Dans le cas de la numéro 27,il est rouge.

La MG-Lola (version Spark) de Reid / Kane / Hughes. Ce coup-ci,le rétro est vert.Difficile sinon de distinguer les 2 miniatures.

En 2002,de nouveau deux voitures,avec les mêmes équipages sont engagées. Les voitures flirtent avec le poids minimum. Le 4 cylindres AER a gagné en puissance et, l’espère t’on, en fiabilité. La course démontrera toutes les qualités et les défauts de cette voiture. La numéro 27,celle de ce fascicule pointera un moment à la quatrième place,derrière les intouchables Audi R8,mais devant l’ensemble des autres LMP1.Après avoir été retardé par des soucis d’alternateur,elle abandonnera sur casse moteur au petit matin. L’autre  MG,la numéro 26 sera même vue un instant en troisième position. Mais là encore ,le moteur AER se révélera le talon d’Achille de cette voiture.  Chez  Rover,on a peut être confondu Grand prix et endurance.

La carrière des MG-Lola officielles s’arrêtent là. Les privés vont pouvoir continuer à défendre les chances de ce très joli proto. Certains le feront en gardant le fragile mais puissant 4 cylindres AER,d’autres tenteront leurs chances avec une autre motorisation,telle de V8 Judd. La suite de l’histoire avec le numéro 57 de la collection…

 

 

 

 

Dernière remarque sur cette craquante MG : sa décoration.  Subtil mélange des genres. Au lieu du traditionnel British Racing Green ,Rover nous propose du noir,du gris sombre métallisé mis en valeur par un vert fluo du plus bel effet. Enfin,une touche de fantaisie  avec les flammes du sponsor de cette MG-Lola : HotWheels ! (Curieusement cette MG-Lola n’a pas été reproduite par Mattel dans sa gamme HotWheels !?)

 

 

 

Vue de face de la MG-Lola Altaya.Seul reproche,des phares peut etre un peu trop volumineux.

Détail de la face avant de la miniature produite par Spark.Les phares sont très réussis.

 

Les 7 erreurs de la MG-Lola EX 257 :

Pour ce comparatif,je possédais, par chance  une MG-Lola, la numéro …26 de ces mêmes 24 heures 2002.Modèle reproduit par Spark. Cette MG-Lola reste inédite chez Ixo ,deux ans après sa première sortie en kiosque. Nous sommes face à un modèle très réussi,à la décoration quasi complète (Il manque le triangle et le E du coupe –circuit).Les lignes sont très réussies,même si le modèle Spark semble plus fin. Le défaut majeur de cette MG-Lola, est peut être des phares un peu volumineux.

 

 

Ma "célèbre" vue de dessus. A gauche la Spark,à droite la version Altaya.Notez la qualité de l'aménagement intérieur.Seul manque sur la version Altaya,les attaches capots.

Au chapitre économies,il manque les disques de freins (ce qui est peu visible) et à l’arrière,l’unique échappement du 4 cylindres AER. La finition est tout à fait satisfaisante,le harnais et le cockpit sont très détaillés. Seul manque quelques attaches capots. Rien de très visible au premier coup d’œil. Au final,si le modèle Spark est sans reproche,le modèle Altaya reste excellent,d’autant qu’il possède un rapport qualité prix imbattable. Mon conseil,achetez là les yeux fermés,et rangez là bien en vu dans votre vitrine. Cela serait dommage de passer à coté d’une aussi jolie miniature.

Vous etes encore là ! Avez qu'elle est jolie cette MG-Lola. Vraiment une très jolie décoration.

La voiture soeur produite par Spark.Dans les 2 cas,l'histoire se termine par un abandon.

Note : La MG-Lola EX 257 de 2002 :

Encore un modèle inédit au moment de sa première sortie en kiosque. Et toujours inédit chez Ixo en boutique. Bref c’est maintenant ou jamais.

Intérêt : 7/10, certes,le palmarès des 24 Heures ne trouvera aucune trace de ces MG-Lola officielles,mais comment passer à coté d’un aussi joli proto.

Forme : 9/10, vraiment très réussie,pas grand-chose à lui reprocher.

Décoration : 10/10, Complète ! (il en manque si peu).

Finition : 9/10, très satisfaisante. On passera sur l’échappement et les disques de freins.

Note finale : 10/10. Une des grandes réussites de cette collection. Et quelle jolie décoration.

 

 

La version Spark.On distingue l'échappement,absent de la version Altaya.

Seul la couleur du rétroviseur permet de les distinguer.

C’est déjà fini. N’hésitez pas à laisser des commentaires. Il va falloir encore attendre un prochain numéro….

En cas d'urgence,retrouvez nous sur :

 http://www.forum-auto.com/sqlforum/section3/sujet202092.htm

On compte sur vous.

Publié dans lemanscollection

Commenter cet article