N°9,la Gulf-Mirage de 1975

Publié le par T.Beaufort

N°8,la Gulf-Mirage GR8 de 1975, « partie de Gulf » :

A gauche la version Altaya,à droite,la version Spark.

 

La guerre du Kippour de 1973 à sonné la fin de l’age d’or de l’endurance. La crise pétrolière s’est installé .Les budgets sont en réduction pour tout le monde. Depuis 1974, Ferrari se concentre sur la seule Formule 1,Matra est parti définitivement. Pour la saison 1975, Alfa –Roméo a confié son programme en endurance à Willy Kauhsen, Alpine-Renault débute, et Porsche prépare la formule « silhouette ». En attendant, le constructeur allemand a monté la mécanique de la Carrera Turbo dans les vieux châssis 908/3. Et Mirage ?

Gulf, le sponsor de l’écurie de John Wyer à réduit son budget .Dans ce contexte, l’effort porte uniquement sur une participation au 24 Heures du Mans.

L’Automobile Club de l’Ouest a publié un nouveau règlement basé sur la consommation,et qui exclu les 24 Heures du championnat du monde. Alfa-Roméo et Alpine-Renault ont déclaré forfaits. Pour des raisons de marketing (déjà !),la Mirage s’appelle Gulf depuis 1974.

Vue de face.Le saute-vent rapporté est trop gros sur la version Altaya,à droite.Les phares manquent d'éclat.Spark remporte la première manche.

Mirage présente sa nouvelle voiture, évolution de la Gulf GR7 de 1974,la Gulf GR8. Deux voitures sont alignées pour Ickx/Bell et Shuppan/Jaussaud. Pour tenir la distance et remplir le contrat de 20 tours sans ravitailler,le Ford Cosworth 3 litres a été dégonflé. Face aux deux Gulf-Mirage, Ligier, qui a récupéré une partie des anciens de Matra, aligne deux Ligier JS2 avec le Ford Cosworth et une avec le V6 Maserati. Porsche est représenté par une 908/3 atmosphérique du Joest Racing. Enfin, deux outsiders, la Lola De Cadenet….. D’Alain De Cadenet et l’Alpine-Renault A 441 2 litres de Marie Claude Beaumont et Lella Lombardi.

La version Altaya de profil.il manque le petit numéro 11 sur le flanc.Voir le fascicule.

Les deux Gulf sont donc favorites, et elles tiendront leurs rôles à merveille. Le Ford Cosworth ira au bout malgré les vibrations, ainsi que la transmission, permettant à Jacky Ickx d’aller cueillir une seconde victoire après celle de 1969, déjà avec une voiture de John Wyer. Après ce succès, ce dernier se retirera, vendant les deux Gulf-Mirage à un milliardaire américain : Harvey Cluxton. On retrouvera donc en 1976, les deux châssis GR8 redevenu…Mirage. L’histoire se terminera en 1979 pour ces Mirage, redevenues des ….. Ford M10 avec le retour du Ford Cosworth, après deux années de Renault-Mirage, lors des éditions 1977 et 1978, celles-ci étaient équipées du V6 Renault turbo.

 

 

La meme,vue par Spark. le petit numéro est bien là.Idem pour le petit feu rouge latéral.

 

 

A titre personnel, cette édition 1975 était ma seconde « participation ».Encore en version « le dimanche seulement » ,et jusqu’au bout,j’espérais le succès de la Ligier !

Premier succès du Ford Cosworth, moteur de Formule 1, vainqueur de l’Himalaya de l’endurance.

Même si cette voiture n’est pas la plus glorieuse,cela reste une gagnante des 24 Heures. Enfin, la décoration « Gulf » est parmi l’une des plus célèbre avec les voitures du «  Martini Racing ». On en reparlera.

 

 

Vue de dessus.On remarque la taille du saute-vent,les prises d'air dont la gravure n'est pas assez profonde. Le numéro 11 à l'arrière n'est pas bien placé.Le bord d'attaque et de fuite de l'aileron est bleu,et non pas alu.A gauche,la Spark,à droite,l'Altaya.

 

 

Les 7 erreurs de la Gulf-Mirage GR8 :

Pour ce comparatif,je n’ai pas acheté la version boutique de la miniature d’Ixo. Je lui ai préféré la version produite par Spark. En outre,je disposais (dans les cartons) de la version sortie chez Solido en …..1976. 30 ans déjà.

 

 

 

 

 

Maintenant,vous les différencier sans difficulté.Altaya au second plan,et Spark au premier plan.

 

 

Si généralement, j’apprécie le travail d’Ixo, j’avoue être un peu déçu par cette Gulf-Mirage.

Pourquoi les prises d’air sur les portières sont elles si peu profondes ? Ou sont passé les feux arrières ?Le saute-vent est bien volumineux Les quatre tiges qui supportent l’aileron au centre ont disparu .Ixo nous a habitué à beaucoup mieux. La version boutique hérite d’ailleurs des mêmes défauts. Voilà pour le rendu général des formes.

 

 

Vue de derrière.Dans les deux cas,les feux ont été oubliés !! Par contre,les supports d'aileron sont bien présent sur la Spark,ici à droite.

 

 

 

La décoration est presque complète Seul manque  sur le flanc droit un petit numéro 11 (visible sur la page 113 du fascicule), ainsi que le feu rouge à l’arrière sur le coté droit aussi.

Par contre,si l’aileron arrière est bien décoré aux couleurs du pétrolier Gulf,la partie orange ne couvre pas suffisamment celui-ci. Le reste de l’aileron devra être repeint en aluminium. (Bord d’attaque et bord de fuite).

Le numéro 11 sur le dessus du capot arrière est placé trop en avant (Celui de la version boutique est lui, bien placé !)

Par contre, l’habitacle est bien réalisé. Le harnais de sécurité est bien présent,et le tableau de bord est complété par une décalcomanie. Seul l’extincteur  devra être repeint en…rouge.

Pour compléter ce petit travail de peinture,il faut aussi peindre en noir l’intérieurs des prises d’air sur les portières et sur le capot moteur. Autre point difficile à rattraper,si les phares sont bien constitués d’une pièce en plastique transparente,le fond du phare n’est pas peint d’ou des phares un peu ternes.(Sur la version boutique,ce défaut est corrigé).

 

 

La Gulf-Mirage vainqueur des 24 heures du mans 1975.Seconde victoire pour Jacky Ickx,et premier succès pour Derek Bell .Ici,la version Altaya.

 

 

 

 

Au final,un bilan mitigé,et ce n’est pas la version boutique qui relève le niveau. Préféré lui la version Spark, même si celle-ci à aussi oubliée les feux arrières. Un comble pour un proto des 24 heures !

 

 

La vision de Spark de la gagnante de l'édition 1975.

 

 

Retrouvé dans les cartons,la Gulf-Mirage produite par Solido,il y a......30 ans !

La miniature a plutot bien vielli.

 

 

La meme,vue de derrière.J'avais rajouté les supports d'aileron,et.....les feux.

 

 

 

Note : La Gulf-Mirage GR8 de 1975

Lors de la sortie de l’édition 1 de cette collection, cette Gulf-Mirage était une exclusivité. Depuis,elle est sortie en boutique. Je lui ai préféré la version reproduite par Spark, même si celle-ci n’est pas parfaite.

 

Intérêt : 8/10 Encore un vainqueur,même si l’édition 1975ne fut pas mémorable. Par contre,sa décoration aux couleurs de Gulf fait partie de la légende des 24 heures.

Forme : 6/10, Très moyen.(Gravure,feux arrières,etc…)

Décoration : 8/10, dommage pour l’aileron arrière.

Finition : 7/10,outre les retouches de peinture,il faudrait rajouter les quatre tiges sous l’aileron.

Note finale : 6/10. A vouloir faire vite,on fait des bêtises….

 

 

Les trois versions enfin réunies.De gauche à droite,les versions Altaya,Spark et Solido.

 

 

C'est en mettant les trois versions cote à cote,que j'ai découvert que la Solido était plus courte !

 

 

 

 

 

A suivre….. La suite de l'histoire de la Gulf-Mirage GR8, dans le prochain article.Au menu,les versions 76 et 77.

 

 

 

Publié dans lemanscollection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article