Hors Série : La Ferrari 512 S de 1970

Publié le par T.Beaufort

Hors série : La Ferrari 512 S « Coda Lunga »

 Parue dans la collection presse « Ferrari Collection » n° 23.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Premier avertissement : Les images et les commentaires qui vont suivre sur cette Ferrari peuvent choquer les âmes sensibles. Si vous avez acheté cette miniature,et que vous ne possédiez pas d’autres versions,il est peut être préférable de changer de page….Je vous aurais prévenu.

Second  avertissement : Un deuxième danger guette. Fouillez dans son passé. Retrouver des kits que l’on a monter dans sa jeunesse n’est pas sans danger. Hormis la satisfaction de revoir des pièces enfouis dans des cartons de déménagement depuis des années,pour le reste,quelle déception ! Le montage n’était pas terrible. Les décalcomanies vieillissent très mal. Une miniature sans boite vitrine n’a aucune chance de survie. Enfin,les miniatures détestent 2 choses : la poussière et les déménagement. En conséquence,je demande l’indulgence du jury pour ce qui va suivre.

La Ferrari 512 S n°12 engagée par l'écurie Francorchamps aux 24 Heures du Mans 1970.Elle terminera à la cinquième place.

 

La Ferrari 512 S « Coda Lunga » :

La Ferrari 512 S de 1970 est loin d’être la plus glorieuse des créations du Commendatore.

Mais elle fut,le temps d’une saison,l’adversaire d’une voiture mythique de l’endurance des années 70 : la Porsche 917.

La version « coda lunga » correspond à la carrosserie longue queue utilisée aux 24 Heures du Mans 1970. C’est cette version qui a été choisi dans la collection « Ferrari ».

Cette année là,face aux Porsche 917 officiels et privées,l’usine Ferrari engagea non moins de 4 voitures avec ce type de carrosserie.

Auquel il faut ajouter,7 autres 512 S (2 courtes,1 spyder,et 4 longues queues) engagées par des écuries privées. Un formidable armada qui fut défait par la malchance (pas moins de 4 Ferrari 512 S éliminées d’un coup sur accident ),la météo (que d’eau,que d’eau ),et un mythe : la Porsche 917 K.

Pour ceux qui comme moi était trop jeune en 1970,pour aller au Mans,je conseille très fortement de voir ou revoir l’excellent film (hors scénario) de Steeve Mc Quenn : Le Mans. C’est un incontournable. Un must.

Cette Ferrari 512 S de l’écurie Francorchamps (d’ou la couleur jaune),piloté par Walker/De Fierlant, termina à la cinquième place derrière une autre 512 S (celle du N.A.R.T) des 24 Heures du Mans 1970. Pour plus de détails,je vous engage à aller lire le commentaire d’un spécialiste sur le blog collechebdo.over-blog.com. à l’adresse suivante :

http://collechebdo.over-blog.com/article-1320021-6.html

Les 3 Ferrari de ce comparatif. La n°11,engagée par le NART est un Kit métal"Autostyle"

La n°12 est celle produite par Ixo pour la collection Ferrari. Enfin,la n°6 fut engagée par l'usine Ferrari.C'est un kit résine de chez "MPA".

Vue de face des 3 Ferrari. Visiblement,celle produite par Ixo dépasse ses petites camarades.Le pavillon semble bien trop haut.

Bonheur et déception :

Bonheur : J’avoue avoir un faible pour cette version longue de la Ferrari 512 S,et j’attendais depuis plus de trente ans,la reproduction de cette voiture par un industriel !

Déception : Une ligne générale pataude,font qu’il faudra que je monte les kits résine que j’ai en stock depuis…longtemps, de cette Ferrari.

Alors,que lui reproche t’on ?

 

J’ai ressorti les fameux kits (non montés),pour comparer et confirmer la mauvaise impression que m’avait fait ce modèle. Pire,j’ai retrouvé dans ma « réserve »,des kit de cette même 512 S que j’avais montés dans ma jeunesse…..(Snif ,séquence souvenir).

Pour la comparaison,je disposais donc d’un kit monté de marque « Autostyle » de la Ferrari 512 S du N.A.R.T.à la ligne identique à celle produite par Ixo,et d’un kit monté de marque « MPA »,reproduisant l’une des quatre 512 S engagées par l’usine.

 Vue arrière.Problème là encore.Outre la hauteur,on voit bien la différence de traitement de la partie terminale du capot moteur.Celle reproduite par Ixo,est bien trop épaisse.

 

Au sujet de cette dernière,elle est en photos dans le numéro 109 de Janvier d’Automodélisme. Elle est la vedette d’un joli diorama. Pour terminer sur cette voiture,il est à noter que 3 des 4 Ferrari officielles ,comme cette n°6,disposait d’un capot avant modifié . Exit les petites dérives,et le bord du capot avant est rectiligne.

 

Ceci ne change en rien mes griefs dans ce comparatif.

La miniature manque de finesse. Voir à l’avant les dérives le long du capot,les logements de phares trop gros,les optiques , par contre trop petites.

Le cockpit est trop haut. La voiture est trop longue,comparée aux 2 autres.

Par contre,les entrées d’air des radiateur latéraux sont trop petites.

Le capot arrière est beaucoup trop épais dans sa partie terminale,le becquet manque de finesse (encore…),et les feux arrières sont trop gros.

Les échappements devraient être blanc mat.

La décoration est complète,mais les logos « Shell » sont trop petits. A comparer avec les mêmes logos « Shell »,sur la n°6 de l’usine.

Les logements des phares sont noir et non pas jaune.

Pour le reste,la finition est très correcte (moteur apparent,siège peint….)

 

 Ferrari 512 S par Autostyle.Mon kit a bien vielli........

                                 

Ferrari 512 S par Ixo.Une jolie robe jaune.

                                 

Ferrari 512 par MPA.Une ligne splendide.

 

Bref,pour moi,c’est un beau loupé de la part d’Ixo .Espérons que la version du commerce soit revue et corrigée. Cas de la Sauber –Mercedes de 1989,de la Lagonda Rapide de 1935 etc….

 

 

 

Note : Ferrari 512 S

 

Nouveauté  . Inédite en modèle industriel.

Intérêt : 10/10 , tellement attendue et désirée…..

Forme : 3/10, voir les commentaires….

Décoration : 9/10, rien ne manque. Taille des logos « Shell »

Finition : 9/10, dommage,car les phares gâchent  l’ensemble.

Note finale : 4/10. J’aurais tellement aimé mettre un 10/10. Regret éternel.

 

 

 Vue rapprochée des Ferrari.On voit bien la différence de traitement du phare,du pare-brise,et la hauteur du modèle de chez Ixo.

 

 

 

A suivre....

Publié dans lemanscollection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article