N°2 Mazda 787 B de 1991

Publié le par T.Beaufort

La Mazda 787 B,ou l'empire du soleil levant triomphateur du "long,long jour". (surnom japonais des 24 heures du Mans). A gauche,la version Quartzo,à droite,la version Altaya.Difficile de les différencier.Et pourtant.

N°2 : Mazda 787 B,gloire au moteur rotatif :

 

La Mazda 787 B,occupe une place particulière parmi les voitures engagée aux 24 Heures.

A elle seule,elle compile deux «  première ». Non seulement,cette voiture l’emporta,mais surtout elle fut surtout la première et la seule à faire triompher la technologie du moteur rotatif au Mans. Autre fait d’armes,elle reste,à ce jour la première (encore) et l’unique victoire d’un constructeur japonais aux 24 Heures du Mans. A ce titre ,elle justifie pleinement sa place dans la collection.

 

Enfin,à titre personnel,cette Mazda rentre en seconde position dans mon top 50 personnel, pour le son du moteur  rotatif extrêmement mélodieux . Très proche du numéro 1,le sublimissime V12 Matra.

Mazda version Quartzo. Les flasques de roues avant manquent à l'appel.Mais le bas de caisse est peint ainsi que l'intérieur des jantes.Et derrière le phare avant,on distingue l'écusson "Bilstein".

 

Mazda version Altaya.Les flasques de roues sont présent ! le bas de caisse est rester noir.Les jantes sont uniformément aluminium.

 

Les 7 erreurs de la Mazda 787 B :

 

 

 

 

Cette reproduction fait partie des bonnes surprises de la collection. Outre un prix (7.95 euros) sans concurrence,les formes générales sont très bien rendues. De plus,il ne manque aucune pièce,seul des détails de finition permettent de la différencier de la version du commerce.

 

 

C’est sur la peinture des détails qu’il faut chercher les différences.

 

 

 

 

Les jantes sont uniformément « Argent » au lieu des branches qui devraient être de couleur « Or » à l’arrière.

Le bas de caisse est rester noir en lieu et place d’être «  brun/jaune »

Toutes les prises d’air ont besoin d’un coup de peinture « noire ».

A l’arrière,le becquet n’est pas peint en « aluminium »,et les feux en «  rouge ».

A l’avant,il manque un écusson « Bilstein » de chaque coté des phares,le clignotant « orange » à l’intérieur des phares,et une touche d’ « aluminium »,sur le pourtour du pare-brise,figurant les renforts de fixation.

Les vitres des rétroviseurs sont peintes .Elle n’ont pas de miroir.

 

 

 

Pour l’améliorer,vous l’avez compris,un peu de peinture suffira.

Mazda 787 B Altaya.Presque parfaite.

Note : La Mazda 787 B

 

 

 

 

Réédition. Je possédais la version sortie chez « Quartzo »

 

 

Intérêt : 10/10 ,Outre l’intérêt historique du modèle,cette Mazda possède une superbe décoration.

Forme : 10/10, rien à redire

Décoration : 9/10, Quasiment parfaite.

Finition : 9/10,un peu de peinture suffira….

Note finale : 10/10

 

 

 

A propos du fascicule,il est amusant de constater qu’il s’agit de la première édition,dont l’ancienne codification (T03070 ) est remplacée par un autocollant avec la nouvelle ( M 07877 ), contrairement à ce que laissait penser le visuel de la quatrième de couverture du fascicule de présentation .La Mazda apparaissait identique à la version du commerce.

A noter,pour cette seconde édition,le carton « édition limitée » avec le numéro de la miniature a…disparue.

 

 

Publié dans lemanscollection

Commenter cet article